Patrick Leboutte, le geste cinématographique

Enseignant à l’INSAS, à la Cambre, dans une Ecole des Beaux-Arts à Liège, Patrick Leboutte défend un cinéma de geste tel qu’on l’aime. Après une ère dite « post-moderne » qui a voulu faire disparaître le cinéma, il revit en se servant d’autres moyens et d’autres techniques. Autrement dit, un autre cinéma renaît des cendres de son passé, tel un phoenix. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *