Podcast- David Lynch : « Faire en toute liberté les films que je voulais, c’est la seule manière de travailler »


« (…)Dans un jardin, qu’est-ce qui se passerait si toutes les fleurs étaient semblables? Ce serait terriblement ennuyeux! Il y a énormément de fleurs différentes. Le truc c’est que toutes les fleurs soient heureuses, en bonne santé, aussi bonne que possible. Et donc le jardin sera merveilleux et toutes les différences seront là pour être appréciées (…) »

Alain Guiraudie parle d’économie du cinéma

(…) « Redevenir cohérent avec l’économie » (…)

« Hors-série « rencontre l’un des rares cinéastes à avoir défendu la convention collective du cinéma. Alain Guiraudie, le réalisateur de « l’Inconnu du lac » est formel : ce n’est pas parce qu’on fait de l’art qu’on peut sous-payer les gens ou les faire travailler le dimanche (…)

En accès libre , émission publiée le 18/06/2014
Durée de l’émission : 62 minutes

https://www.hors-serie.net/emission.php?id=1&fbclid=IwAR3wi7Q8eV8cAJttEoyHy2tZobZZ2JQMgjVQbmqE6nx4bSP0x96G_AA3klk

Patrick Leboutte, le geste cinématographique

Enseignant à l’INSAS, à la Cambre, dans une Ecole des Beaux-Arts à Liège, Patrick Leboutte défend un cinéma de geste tel qu’on l’aime. Après une ère dite « post-moderne » qui a voulu faire disparaître le cinéma, il revit en se servant d’autres moyens et d’autres techniques. Autrement dit, un autre cinéma renaît des cendres de son passé, tel un phoenix.